marc__aux_bestiaux


Les campagnes dans les évolutions

sociales et politiques en Europe,

des années 1830 à la fin des années 1920 :

étude comparée de la France,

de l’Allemagne, de l’Espagne et de l’Italie




Histoire de la France rurale (dir. Duby et Wallon),

tome 3 : 1789-1914

apogée et crise de la civilisation paysanne


La "révolution agricole du XVIIIe siècle est un mythe, le tome 2 du présent ouvrage l'a démontré. Les péripéties souvent dramatiques qu'il relate masquent derrière d'amples oscillations, la permanence des structures sociales et des techniques agraires. À part quelques fermiers du Bassin parisien qui reflétaient l'image que l'Encyclopédie donne de la "grande culture", l'économie agricole restait étriquée, la paysannerie demeurait soumise, écrasée de droits, enfermée dans une communauté rurale qui était à la fois un secours pour le faible et un frein à la modernisation. Les idées nouvelles ne manquaient pas chez les premiers "agromanes", mais elles ne trouvaient encore que peu d'applicateurs, car l'immense majorité des exploitants ne disposaient pas des marges bénéficiaires nécessaires à leur mise en œuvre. Et cependant un grand mouvement s'était esquissé, prélude aux bouleversements qui vont suivre : c'est le rapide essor démographique du XVIIIe siècle, lié, comme aujourd'hui dans le tiers monde, à l'amélioration des conditions de vie. En multipliant les bouches à nourrir, il exigeait l'accroissement de la production agricole ; en suscitant non seulement l'industrie rurale, mais toute une population misérable et flottante, il rendait plus criante les injustices sociales ; bref, il préparait les voies à la fois à 1789 et à l'intensification de l'agriculture.

2020044137.08.lzzzzzzz1Le "siècle" de cent vingt-cinq ans que nous abordons ici a connu, en effet, de profonds bouleversements qui ne sont plus des oscillations, mais qui modifièrent les fondements mêmes du pays. À la fin de l'Ancien Régime ceux-ci reposaient sur une paysannerie dépendante, peu instruite, mais très largement dominante par le nombre ; sur une économie agricole fragile, soumise aux aléas de la météorologie et faite d'une juxtaposition de circuits régionaux. À l'aube du XXe siècle, voici au contraire une agriculture déjà largement modernisée, qui a définitivement écarté le spectre de la disette. Les campagnes commencent à se dépeupler et les friches font leur apparition là où, cent ans auparavant, il y avait eu surexploitation sous la pression démographique. Un marché national des produits agricoles est né. La paysannerie est maîtresse de son sol et pèse lourd dans la vie politique du pays. Mais elle n'est déjà plus majoritaire. Une vaste redistribution des hommes est en cours sur le territoire. L'agriculture est de plus en plus dépendante des secteurs de l'industrie et de la distribution. Les vieilles civilisations agraires sont en train de se fondre dans un vaste creuset national. L'ère contemporaine est commencée.

Introduction au tome 3 de l'Histoire de la France rurale, 1789-1914
(Maurice Agulhon, Gabriel Désert, Robert Specklin, 1976),
p. 9-10.



présentation et analyse

* "À propos de la question d'histoire contemporaine...", article de Jean-Luc Mayaud, Lutz Raphael, Claude-Isabelle Brelot et Pierre Cornu paru dans Ruralia, revue de l'Association des ruralistes français. (2005)

* "Les campagnes dans les évolutions...", biblio et analyse, Michel-Pierre Chelini de l'université d'Artois (juin 2005)2911369025.08.lzzzzzzz

* pour la période immédiatement antérieure, recension par Jacques BERNET, dans les AHRF, de : Jean-Marc MORICEAU, La Terre et les Paysans aux XVIIe et XVIIIe siècles, France et Grande-Bretagne, guide d’histoire agraire, Rennes, Association d’Histoire des Sociétés Rurales, 1999.

* toujours sur la période moderne : Michel Puzelat (Paris VIII) : La vie rurale en France du XVIe au XVIIIe siècle, Sedes, 1999.

* les observations de l'Anglais Arthur Young : Voyages en France pendant les années 1787-88-89 et 90 (coll. 10/18, 1989), en ligne sur le site "Gallica" de la BnF (trois fichiers à télécharger en Pdf) (en ligne sur le site ABU, mais avec une graphie défective pour les mots accentués)




2020044137.08.lzzzzzzz

bibliographie


- Georges DUBY et Armand WALLON (dir.), Histoire de la France rurale, tome 3. Apogée et crise de la civilisation paysanne, Seuil, 1976.

2020173344.08.lzzzzzzz




- en poche


2020102609.08.lzzzzzzz1- Annie MOULIN, Les paysans dans la société française, Seuil, 1988.





2011457025.08.lzzzzzzz1

- Edouard LYNCH (dir.), Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920, Hachette, "Objectif concours", 2005.





2729824448.01.lzzzzzzz

- Jean-François TANGUY (coord.), Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920, Ellipses, 2005.






2718194642.08.lzzzzzzz

- Jean-Marc MORICEAU (coord.), Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920, Sedes 2005.






2200269927.01.lzzzzzzz

- Robert CALVET, Les campagnes en Europe France, Allemagne, Espagne, Italie, 1830-1920, Armand Colin, 2005.









Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920


retour à : Préparation concours Capes, Agreg