mercredi 13 septembre 2006

PRÉPARATION CONCOURS CAPES, AGREG

examen_1




Préparation des concours

Capes, Agreg



examens  Capes et Agrégations d'Histoire et de Géographie :

la brochure 2006-07 de l'équipe de préparation (télécharger au format pdf)



Programmes des épreuves d'admissibilité et d'admission (B.O., 27 avril 2006) :


Capes d'Histoire et Géographie 2007

Histoire ancienne
- L’Afrique romaine (de l’Atlantique à la Tripolitaine) de 69 à 439. (biblio)

Histoire médiévale 
- Le monde byzantin, du milieu du VIIIe siècle à 1204 : économie et société. (biblio)
(question nouvelle)

Histoire moderne  
- Les sociétés anglaise, espagnole et française au XVIIe siècle. (biblio)
(question nouvelle)

Histoire contemporaine
- Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920 : étude comparée de la France, de l’Allemagne, de l’Espagne et de l’Italie. (biblio)

Géographie
- La France et ses régions en Europe et dans le monde, y compris les départements et territoires d'outre-mer.
- L'Amérique latine.
- La mondialisation (question nouvelle).



Agrégation d'Histoire 2007

Histoire ancienne (question maintenue)
- L’Afrique romaine (de l’Atlantique à la Tripolitaine) de 69 à 439. (biblio)

Histoire médiévale
- Le monde byzantin, du milieu du VIIIe siècle à 1204 : économie et société. (biblio)
(question nouvelle)

Histoire moderne
- Les sociétés anglaise, espagnole et française au XVIIe siècle. (biblio)
(question nouvelle)

Histoire contemporaine (question maintenue)
- Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920 : étude comparée de la France, de l’Allemagne, de l’Espagne et de l’Italie. (biblio)

Géographie
- La mondialisation (question nouvelle).

Géographie (question maintenue)
- La France et ses régions en Europe et dans le monde.




Agrégation de Géographie 2007

Géographie thématique
- Vile et environnement.
- La mondialisation (question nouvelle, 2 ans).

Géographie des territoires
- L'Amérique latine.
- La France et ses régions en Europe et dans le monde.

Histoire médiévale
- Le monde byzantin, du milieu du VIIIe siècle à 1204 : économie et société. (biblio)
(question nouvelle, 2 ans)
.

Histoire contemporaine
- Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920 : étude comparée de la France, de l'Allemagne, de l'Espagne et de l'Italie. (biblio)




Agrégation interne d'Histoire-Géographie


Question d'histoire moderne
- Révoltes et Révolutions en Europe (Russie comprise) et aux Amériques (1773-1802)

    * bibliographie (Historiens et Géographes)



l__tudiante1



- la page "Concours" de la revue Historiens et géographes (programmes, bibliographies)



Modalités des épreuves du Capes et de l'Agrégation


diapositive1
[pour agrandir, cliquez sur le tableau]

diapositive2
[pour agrandir, cliquez sur le tableau]


smarcea31




* à titre d'information : questions d'Histoire figurant aux programmes d'autres disciplines


Agrégation d'allemand
- Pensée et politique coloniales allemandes XVIe-XXe siècles.

Ouvrage au programme :
“... da und dort ein junges Deutschland gründen” Rassismus, Kolonien und kolonialer Gedanke vom 16. bis zum 20. Jahrhundert, herausgegeben von Horst Gründer, dtv Kultur & Gesch. 30713, ISBN 3-423-30713-7.

La question porte sur les stratégies d’expansion, sur les pratiques et les théories de la colonisationafrika2 allemande jusqu’en 1933. Si les projets de colonisation à but commercial et les vagues successives d’émigration suscitent dès le XVIe siècle une pensée coloniale, la politique coloniale allemande débute officiellement en 1884, alors que l’expansion des autres puissances est presque achevée. Après le départ de Bismarck, réticent à prendre en compte les attentes des mouvements colonialistes, le courant en faveur de l’implantation allemande converge avec les objectifs de politique mondiale de Guillaume II. Jusqu’à la veille de la Première Guerre mondiale, la propagande en faveur de l’expansion coloniale construit un argumentaire destiné à légitimer la vocation coloniale de l’Allemagne et les pratiques d’administration des colonies. Après 1918, l’Allemagne n’est plus une puissance coloniale, mais durant la République de Weimar, la pensée coloniale perdure sous la forme du mythe révisionniste.
On étudiera l’évolution de la situation dans les territoires sous administration allemande, les pratiques destinées à conforter la domination coloniale et le recours à des théories destinées à légitimer ces pratiques. La politique coloniale sera vue en tant qu’instrument de puissance, dans ses retombées intérieures et extérieures. On tiendra compte de l’effet de la perte des colonies sur la culture politique de la République de Weimar.


Agrégation d'anglais
- Thomas Jefferson et l’Ouest : l’expédition de Lewis et Clark.
L’expansion territoriale trans-Mississipi s’inscrit à la charnière des deux mandats présidentiels de Jefferson (1801-1808). Elle participe d’un mouvement historique qui trouve notamment ses sources dans la Land Ordinance (1785) et la Northwest Ordinance (1787). L’achat de la Louisiane à la France en 1803 ouvre des 2729825320.08.lzzzzzzzperspectives multiples comme l’exploration et la découverte de la “wilderness” extraordinairement riche en vie sauvage, la recherche de voies de communication transcontinentales qu’inspire le mythe du Passage du Nord-Ouest et la vision géo-stratégique d’une forte présence américaine aux confins de colonies européennes. L’expédition de Lewis et Clark (1804-1806) que lance Jefferson répond ainsi au dessein de jalonner les nouveaux territoires acquis, d’en fixer les frontières et de pousser jusqu’au Nord-Ouest pacifique.  Sous l’autorité de Meriwether Lewis et de William Clark, le “Corps de la découverte”  remonte le Missouri depuis son confluent avec le Mississipi, en accédant aux affluents et aux zones voisines. Fondée sur une cartographie qui demeure aléatoire, l’étude du réseau hydrographique vise à trouver le moyen le plus direct de traverser les Grandes Plaines, les Rocheuses et, au-delà de la ligne de partage des eaux, de suivre le bassin de la Columbia jusqu’à la côte du Pacifique.
Si l’objectif majeur est à la fois politique, commercial et diplomatique, il s’accompagne aussi d’observations géologiques, botaniques, biologiques et anthropologiques. Il s’agit en outre de démontrer l’inanité de théories nées dans l’Europe des Lumières sur la fatale dégénérescence des organismes vivants en Amérique.
L’exploration ne saurait seulement se définir comme un parcours sur une terra incognita. Négociants et guides francophones sont souvent liés à la traite des fourrures et des peaux sous l’égide de compagnies rivales, entre SaintLouis et Montréal. Le succès de l’expédition leur doit beaucoup. Lewis et Clark entendent quant à eux instituer des rapports avec le monde indien en excipant de l’autorité du “Great Father” de Washington. Mais la représentation que l’on peut avoir de ce peuple natif à travers le récit des membres de l’expédition est contrastée. Certaines nations sont rompues aux pratiques des trappeurs et des marchands, d’autres sont sur leurs gardes, voire hostiles. Après deux années et 7000 miles, l’expédition qui regagne Saint Louis est en mesure d’évaluer les enjeux que s’est fixés Jefferson.
Nombre d’éléments entrent dans la problématique de ce prélude au mouvement vers l’Ouest. On citera, par0395859964.01.lzzzzzzz exemple, la constitution graduelle d’un empire agrarien, les contacts avec des chefs indiens pour détourner les tribus de la chasse et les convertir à l’agriculture, le constat des aléas de la navigation entre le Mississipi et la Columbia avec la longueur des portages. Au travers de l’expédition, Jefferson entend aussi contester l’hégémonie des compagnies canadiennes sur la fourrure et les revendications territoriales descolonies espagnoles du Sud-Ouest, comme l’indique en outre l’expédition de Zebulon Pike en 1806, et, au final, bâtir “l’empire de la liberté”. L’idéologie jeffersonienne se nourrit, cependant, d’ambiguïtés dont la moindre n’est pas sa volonté de faire entrer les Indiens dans le giron de la civilisation américaine tout en accaparant leurs terres. On suggérera, comme ouvrage de base : The Journals of Lewis and Clark, éd. Bernard De Voto, avant-propos de Stephen Ambrose, New York, Houghton Mifflin, Mariner Books, édition révisée, 1997.


Agrégation d'espagnol
Des Lumières au libéralisme dans l’Espagne péninsulaire (1746-1833)
Malgré certains retards, l’Espagne du XVIIIe siècle n’est pas restée à l’écart de carlos3_spainl’évolution économique, politique et culturelle européenne. Mais l’élan réformateur s’y ralentit après le règne de Charles III (photo ci-contre). Le pays se divise, et si l’invasion napoléonienne provoque un sursaut national, elle fait éclater au grand jour la crise de l’Ancien Régime. Il s’agira d’analyser le processus qui conduit de l’amorce de modernisation proposée par les Lumières à la dissolution du système seigneurial et aux prémisses de la construction d’un État libéral. L’accent sera mis sur les modalités de ces changements et sur les résistances qu’ils rencontrent.




Agrégation de sciences économiques et sociales
Histoire et géographie du monde contemporain

1. Les femmes en France (1830-1995).

2. L’enseignement (primaire, secondaire et supérieur) en Allemagne, en France et en Grande-Bretagne de 1815 à 1939 (nouveau thème).

une_classe_en_1910



Agrégation de russe
Civilisationchernarton1360

1 - L'intelligentsia, des années 1840 à la Première Guerre mondiale.

(en photo : Herzen et Tchernychevski)

2 - Le Dégel (1953-1954). Aspects politiques, économiques, sociaux, culturels.

* sur l'intelligentsia : l'article de Boris I. Kolonickij, "Les identités de l'intelligentsia russe et l'anti-intellectualisme, fin XIXe-début XXe siècle" dans les Cahiers du Monde russe (43/4, 2002)



examen
se préparer à la dissertation


retour à l'accueil

Posté par histoirep8 à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


dimanche 21 mai 2006

L’Afrique romaine (de l’Atlantique à la Tripolitaine) de 69 à 439

marokko_abb_volubilis_05
Volubilis (Maroc)


L’Afrique romaine

(de l’Atlantique à la Tripolitaine)

de 69 à 439

bibliographie


* bibliographies sur le site de la SOPHAU (Société des professeurs d'Histoire ancienne de l'université) : Historiens et Géographes et mise à jour, et revue Antiquités Africaines



2708407511.01.lzzzzzzz

- Yann LE BOHEC (professeur à Paris IV-Sorbonne), Histoire de l'Afrique romaine, de 146 av. J.-C. à 439 après J.-C., éd. Picard, 2005. librairie

* présentation de l'éditeur : L'Afrique romaine est devenue célèbre grâce aux écrivains illustres qu'elle a vu naître - Apulée, Tertullien, s. Cyprien et s. Augustin - et grâce aux ruines majestueuses de sites comme Carthage, Dougga, Timgad et Volubilis. Elle a donné à Rome des chevaliers, des sénateurs et même la famille impériale des Sévères, originaire de Lepcis Magna en Tripolitaine. Elle est un terrain d'études en constants progrès. C'est ainsi que, dans le domaine économique, plusieurs enquêtes ont bouleversé son image traditionnelle. Cette région en effet ne fut pas seulement le "grenier à blé de Rome" ; un artisanat très actif produisant essentiellement de la céramique s'y était développé. En ce qui concerne la religion, on sait aujourd'hui que la population vénérait un grand dieu, Saturne. Et si elle s'est largement convertie au christianisme ce ne fut jamais totalement ; elle eut pourtant ses martyrs, notamment Perpétue et Félicité. L'Afrique romaine bénéficie d'une documentation abondante et de qualité. Cependant les historiens n'ont pas toujours suffisamment pris en compte ses spécificités qui touchent le domaine même des institutions. Des questions restent posées et des débats ont été ouverts : tous les Africains ont-ils été romanisés ? Jugurtha et Tacfarinas, célèbres insurgés, furent-ils des exceptions ou des modèles ? Comment l'Afrique a-t-elle vécu la "crise du IIIe siècle" ? Dans quelle mesure a-t-elle été touchée par la "renaissance du IVe siècle" ? Pourquoi et comment s'est faite la conquête vandale ?

2749505747.01.lzzzzzzz

- Antonio IBBA, Giusto TRAÏNA, L'Afrique romaine : de l'Atlantique à la Tripolitaine (64-439 ap. J.-C.), Bréal, 2006.


2842743261.01.lzzzzzzz

- Bernadette CABOURET (dir.), L'Afrique romaine, de 69 à 439, éd. Temps, 2005.


afrique_romaine_u

- Claude BRIAND-PONSART, Christophe HUGONIOT, L'Afrique romaine : de l'Atlantique à la Tripolitaine 146 av. J.-C. - 533 ap. J.-C., Armand Colin, 2005.



2729824413.08.lzzzzzzz

Paul CORBIER, Marc GRIESHEIMER, L'Afrique romaine : 146 av. J.-C. - 439 ap. J.-C., Ellipses, 2005.







 

 

retour : Préparation concours Capes, Agreg


Posté par histoirep8 à 21:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Le monde byzantin, du milieu du VIIIe siècle à 1204 : économie et société.


sc_ne_rurale_byzance_xie_s1
image d'un manuscrit du XIe s., Mont Athos


Le monde byzantin,

du milieu du VIIIe siècle à 1204 :

économie et société

bibliographie



* Les publications du Centre de recherches d'histoire et civilisation byzantines et du Proche Orient chrétien. Série "Byzantina Sorbonensia" - Publications de la Sorbonne :

img_byzantina_10b1


- Michel KAPLAN, Les hommes et la terre à Byzance du VIe au XIe siècle. Propriété et exploitation du sol, 1992.


img_byzantina_08b

- Élisabeth MALAMUT, Les îles de l'Empire byzantin, VIIIe-XIIe siècles, 1988.


img_byzantina_01b

- J.-F. VANNIER, Familles byzantines, les Argyroi (IXe-XIIe siècles), 1975.


 





retour à : Préparation concours Capes, Agreg


Posté par histoirep8 à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les sociétés anglaise, espagnole et française au XVIIe siècle


nain
Louis Le Nain (1593-1648), L'Académie


Les sociétés anglaise, espagnole

et française au XVIIe siècle


bibliographie







Les sociétés anglaise, espagnole et française au XVIIe siècle

retour à : Préparation concours Capes, Agreg


Posté par histoirep8 à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920


marc__aux_bestiaux


Les campagnes dans les évolutions

sociales et politiques en Europe,

des années 1830 à la fin des années 1920 :

étude comparée de la France,

de l’Allemagne, de l’Espagne et de l’Italie




Histoire de la France rurale (dir. Duby et Wallon),

tome 3 : 1789-1914

apogée et crise de la civilisation paysanne


La "révolution agricole du XVIIIe siècle est un mythe, le tome 2 du présent ouvrage l'a démontré. Les péripéties souvent dramatiques qu'il relate masquent derrière d'amples oscillations, la permanence des structures sociales et des techniques agraires. À part quelques fermiers du Bassin parisien qui reflétaient l'image que l'Encyclopédie donne de la "grande culture", l'économie agricole restait étriquée, la paysannerie demeurait soumise, écrasée de droits, enfermée dans une communauté rurale qui était à la fois un secours pour le faible et un frein à la modernisation. Les idées nouvelles ne manquaient pas chez les premiers "agromanes", mais elles ne trouvaient encore que peu d'applicateurs, car l'immense majorité des exploitants ne disposaient pas des marges bénéficiaires nécessaires à leur mise en œuvre. Et cependant un grand mouvement s'était esquissé, prélude aux bouleversements qui vont suivre : c'est le rapide essor démographique du XVIIIe siècle, lié, comme aujourd'hui dans le tiers monde, à l'amélioration des conditions de vie. En multipliant les bouches à nourrir, il exigeait l'accroissement de la production agricole ; en suscitant non seulement l'industrie rurale, mais toute une population misérable et flottante, il rendait plus criante les injustices sociales ; bref, il préparait les voies à la fois à 1789 et à l'intensification de l'agriculture.

2020044137.08.lzzzzzzz1Le "siècle" de cent vingt-cinq ans que nous abordons ici a connu, en effet, de profonds bouleversements qui ne sont plus des oscillations, mais qui modifièrent les fondements mêmes du pays. À la fin de l'Ancien Régime ceux-ci reposaient sur une paysannerie dépendante, peu instruite, mais très largement dominante par le nombre ; sur une économie agricole fragile, soumise aux aléas de la météorologie et faite d'une juxtaposition de circuits régionaux. À l'aube du XXe siècle, voici au contraire une agriculture déjà largement modernisée, qui a définitivement écarté le spectre de la disette. Les campagnes commencent à se dépeupler et les friches font leur apparition là où, cent ans auparavant, il y avait eu surexploitation sous la pression démographique. Un marché national des produits agricoles est né. La paysannerie est maîtresse de son sol et pèse lourd dans la vie politique du pays. Mais elle n'est déjà plus majoritaire. Une vaste redistribution des hommes est en cours sur le territoire. L'agriculture est de plus en plus dépendante des secteurs de l'industrie et de la distribution. Les vieilles civilisations agraires sont en train de se fondre dans un vaste creuset national. L'ère contemporaine est commencée.

Introduction au tome 3 de l'Histoire de la France rurale, 1789-1914
(Maurice Agulhon, Gabriel Désert, Robert Specklin, 1976),
p. 9-10.



présentation et analyse

* "À propos de la question d'histoire contemporaine...", article de Jean-Luc Mayaud, Lutz Raphael, Claude-Isabelle Brelot et Pierre Cornu paru dans Ruralia, revue de l'Association des ruralistes français. (2005)

* "Les campagnes dans les évolutions...", biblio et analyse, Michel-Pierre Chelini de l'université d'Artois (juin 2005)2911369025.08.lzzzzzzz

* pour la période immédiatement antérieure, recension par Jacques BERNET, dans les AHRF, de : Jean-Marc MORICEAU, La Terre et les Paysans aux XVIIe et XVIIIe siècles, France et Grande-Bretagne, guide d’histoire agraire, Rennes, Association d’Histoire des Sociétés Rurales, 1999.

* toujours sur la période moderne : Michel Puzelat (Paris VIII) : La vie rurale en France du XVIe au XVIIIe siècle, Sedes, 1999.

* les observations de l'Anglais Arthur Young : Voyages en France pendant les années 1787-88-89 et 90 (coll. 10/18, 1989), en ligne sur le site "Gallica" de la BnF (trois fichiers à télécharger en Pdf) (en ligne sur le site ABU, mais avec une graphie défective pour les mots accentués)




2020044137.08.lzzzzzzz

bibliographie


- Georges DUBY et Armand WALLON (dir.), Histoire de la France rurale, tome 3. Apogée et crise de la civilisation paysanne, Seuil, 1976.

2020173344.08.lzzzzzzz




- en poche


2020102609.08.lzzzzzzz1- Annie MOULIN, Les paysans dans la société française, Seuil, 1988.





2011457025.08.lzzzzzzz1

- Edouard LYNCH (dir.), Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920, Hachette, "Objectif concours", 2005.





2729824448.01.lzzzzzzz

- Jean-François TANGUY (coord.), Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920, Ellipses, 2005.






2718194642.08.lzzzzzzz

- Jean-Marc MORICEAU (coord.), Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920, Sedes 2005.






2200269927.01.lzzzzzzz

- Robert CALVET, Les campagnes en Europe France, Allemagne, Espagne, Italie, 1830-1920, Armand Colin, 2005.









Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920


retour à : Préparation concours Capes, Agreg


Posté par histoirep8 à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]